Cabinet de Podologie Julien PROUST
Podologue à Cognac en Charente (16) 53 avenue d’Angouleme 16100 CHATEAUBERNARD

Categories

Accueil > Conseils du podologue > La peau

La peau

En podologie du sport , la peau joue un role primordial.
Voila pourquoi.

Pour commencer, il est bon de rappeler le rôle de la peau ! Elle protège, subit les pressions et frottements. Elle réagit donc lors de pressions trop importantes et localisées en durcissant, ce qu’on nomme l’hyperkératose. Si cette pression est hyper localisée, il se créée un cor car une pointe cornée durcit en profondeur. Lors de chocs brusques ou répétés, des hématomes (amas vasculaires) sur la peau ou sous les ongles se forment.

Comment la protéger ?

Pour protéger votre peau, il est important de la préparer par un tannage. Un tannage naturel va se faire avec l’accumulation des entrainements, mais il existe des produits qui appliqués quotidiennement une quinzaine de jours avant permettent de renforcer cette action.

Il existe chez Akileine la « NOK » et chez le laboratoire Fabre « Pedi-relax » une crème tannante. Les mêmes laboratoires proposent des baumes et des crèmes hydratantes qui, utilisés régulièrement, entretiennent la souplesse de la peau. Il est aussi bon de protéger juste avant les entrainement ou la course par un produit comme le « effet seconde peau » de chez Fabre dont les résultats sont assez impressionnants mais uniquement sur du court terme.

Il existe aussi des préparations ancestrales à base de citron : faire un tannage de la peau à l’acide citrique à 2% en solution aqueuse (ou au citron pur) et appliquer tout de suite après, une crème anti-échauffement pendant 3 semaines avant la compétition et le jour même. C’est très efficace mais à éviter juste avant une course à moins de l’avoir déjà testé au préalable.

Les Ampoules

Comment traiter ses ampoules dites « phlyctènes » qui sont a mon avis un des facteurs les plus délicats ? Ces frottements qui décollent les couches superficielles de l’épiderme avec un liquide à l’intérieur.

Lorsqu’elles ne sont pas pensées, le podologue fait une ponction du liquide avec une seringue dans laquelle, nous y avons ajouté préalablement de l’éosine (attention aux allergiques). Nous réinjectons le mélange des 2 sans retirer l’aiguille puis a nouveau ponction complète. A couvrir avec pansement sec.

Sinon, vous pouvez percer l’ampoule avec une aiguille stérile (sans fil qui est trop infectieux) et passer dessus une solution asepsie (bedaine ou eosine). Couvrir d’un pansement sec ou spécifique hydrocolloide type Compeed ou Urgo.